Quelle place occupe réellement la nature à Strasbourg ?

Notre ville est-elle vraiment un exemple à suivre comme certains titres honorifiques ou classements pourraient le laisser penser (Capitale française de la biodiversité en 2014) ? Ou bien une ville qui se « bétonise » de plus en plus comme le ressentent cruellement les habitant·e·s ? Entre la communication positive de la ville et la réalité des espaces verts qui disparaissent au gré de l’étalement urbain, le décalage est éloquent. Quoi qu’il en soit, notre belle ville de Strasbourg mérite assurément de voir la nature prendre une place bien plus grande au coeur de ses places, le long de ses quais et à l’intérieur de ses rues, avenues et boulevards, si nous voulons nous protéger aussi bien de la pollution atmosphérique que du réchauffement climatique.

Nous avons lancé le 3 décembre une grande enquête pour vous permettre de proposer vos idées afin de développer la place de la nature.

Vos idées pour développer la nature à Strasbourg

En attendant de les partager ici-même et de formuler des propositions concrètes pour faire de Strasbourg cette ville Oasis, Végétale et Symbiotique, dont nous rêvons au sein du mouvement Strasbourg GO, voici un état des lieux de ce qui existe déjà.

Dans cet Annuaire de la nature à Strasbourg, vous trouverez les associations engagées pour la nature et la biodiversité, les jardins cultivés (ou à cultiver), les bons plans pour manger sain, les parcs et places arborées. Les textes de présentation sont les textes de communication officielle des différents acteurs présentés. J’ai essayé d’être le plus exhaustif possible, mais on est jamais à l’abri d’un ou plusieurs oubli(s). Nous vous serions donc très reconnnaissant·e·s de nous les indiquer en commentaires. Merci.

 
 

Les Associations engagées pour la nature et la biodiversité

Le terreau d’associations est très fertile à Strasbourg, notamment en matière d’environnement.

 
Alsace Nature (https://www.facebook.com/AlsaceNature)

Fondée en 1965, Alsace Nature est une association fédérative qui regroupe des membres individuels et des associations. Elle est reconnue d’utilité publique, agréée pour la protection de l’environnement et affiliée à France Nature Environnement. Alsace Nature milite pour la protection de la nature et une meilleure prise en compte de l’environnement en Alsace. Alsace Nature se bat au quotidien pour une société respectueuse de ses milieux naturels.

 
Haies Vives d’Alsace (http://haies-vives-alsace.org/)

Haies Vives d’Alsace est une association dédiée à la promotion de l’arbre champêtre et de la haie dans l’espace agricole et communal en Alsace.

 
Ciné de Bussiere – Strasbourg Initiative Nature Environnement (https://sinestrasbourg.org/)

C’est un lieu de sensibilisation à la nature et à l’environnement innovant, ouvert à tous. La ferme Bussierre est une ancienne dépendance du château de Pourtalès, construite sous l’impulsion d’Alfred Renouard de Bussierre. Elle a été achevée en 1867. Le bâtiment a été rénové à la fin des années 1990. Depuis le 1er mai 2010, le CINE de Bussierre est géré par l’association SINE. Le centre s’ouvre ainsi à la sensibilisation de tous les publics.

 
Les Racines au Vent (https://www.facebook.com/Association-Acc%C3%A8s-Nature-Les-racines-au-vent–527091424111613/)

L’association Les Racines au Vent a pour objet de favoriser le développement personnel par l’accès à la nature pour le public en situation de handicap. Elle reste ouverte à tout groupe désireux de vivre une activité concernée par les actions de l’association (sensibilisation à l’adoption de comportements responsables envers l’environnement). L’association part du principe que les limites physiques, intellectuelles, émotionnelles et aussi cognitives peuvent être repoussées.
Je profite de l’occasion pour remercier Arnaud Vidal qui a animé un parcours sensitif « aveugle » lors da la 1ère Grande Opération du 2 décembre. 😉

 
La Société Apiculture de Strasbourg (http://www.societe-apiculture-strasbourg.com/) et le Rucher école de Strasbourg

 
Depuis près de 150 ans, cette association regroupe des apiculteurs passionnés de Strasbourg et alentours. Ses actions portent sur trois axes : sensibilisation à l’importance du rôle de l’abeille dans notre environnement, action pour la préservation de l’environnement (pratiques apicoles et agricoles respectueuses, conservation d’espaces naturels, production et consommation locales) et la défense de la biodiversité.

 
La Ferme Éducative de la Ganzau (http://fermedelaganzau.wixsite.com/ferme-de-la-ganzau)

La ferme éducative de la Ganzau a été crée en 1998. Un de ses grands avantages est d’ être limitrophe d’ une vraie exploitation agricole qui pratique des activités spécifiques d’ une ferme en zone péri-urbaine. La production maraîchère et fruitière en BIO destinée à la vente directe, la prise en pension de chevaux… Initialement la Ferme éducative de la Ganzau accueillait surtout  des groupes dans le but de faire découvrir sa nature nourricière au travers de ses animaux et de ses jardins. Depuis plusieurs années, suite à plusieurs demandes émanant des publics et de nos partenaires, d’ autres activités se sont rajoutées avec pour objectif d’ obtenir des changements de comportements plus responsables et respectueux de notre santé et de notre environnement.

 

Le Groupe d’Études et de Protection des Mammifères d’Alsace ou GEPMA (https://gepma.org/)

Le Groupe d’Étude et de Protection des Mammifères d’Alsace est une association a but non lucratif qui a pour objet de promouvoir la connaissance et la protection des mammifères sauvages et de leurs habitats en Alsace.

 
BUFO Alsace (http://www.bufo-alsace.org/)

Créée en 1997, l’association BUFO est vouée à l’étude des Amphibiens et Reptiles d’Alsace. Les objectifs principaux sont les suivants : améliorer les connaissances sur la répartition des espèces et leur statut de conservation, valoriser et diffuser ces connaissances, assurer un rôle de conseil et d’expertise, coordonner, initier et/ou effectuer tout travail destiné à la conservation et à la protection des espèces et de leurs habitats.

 
LPO Alsace (http://alsace.lpo.fr)

La Ligue pour la Protection des Oiseaux – Association locale Alsace, appelée communément « LPO Alsace », a pour objet d’agir pour l’oiseau, la faune sauvage, la nature et l’homme, et lutter contre le déclin de la biodiversité, par la connaissance, la protection, l’éducation et la mobilisation.

 
Sea Shepherd Strasbourg (https://www.facebook.com/pg/SeaShepherdStrasbourg)

Fondée en 1977 par le capitaine Paul Watson, SEA SHEPHERD est l’ONG de défense des océans la plus combative au monde.
S’il n’y a pas d’océan à proximité directe de Strasbourg, la pollution des mers (platique, mégots) commence bien souvent dans nos villes via les égouts. Le groupe Sea Shepherd Strasbourg est très engagé. 😉

 
 

Les Jardins cultivés (ou à cultiver)

 
Les Jardins de la Montagne Verte (https://jardins-montagne-verte.com/) : agriculture biologique, distribution solidaire, insertion professionnelle.

 
Le Jardin à croquer à Koenigshoffen (https://www.facebook.com/jardinacroquer/) : permaculture, formation.

 
L’Arrosoir au Neudorf (https://www.facebook.com/arrosoir.strasbourg/) : apprentissage, café associatif, manifestations culturelles.

L’Arrosoir a accueilli l’un des ateliers de la 1ère Grande Opération de notre Grand Jeu Urbain Citoyen, dimanche 2 décembre 2018. Les équipes présentes ont pu planter des arbres fruitiers. Un grand merci ! 🙂

 
Le Lands’herb (Les Compostiers du Landsberg) : jardinage, compostage, sensibilisation à l’environnement.

 
Le Jardin Partagé du Quartier Gare (JPQG) : jardinage, compostage, événements.

 
Tous les autres jardins partagés, familiaux et potagers urbains

La ville compte de très nombreux jardins familiaux, jardins partagés, potagers urbains collectifs, pieds d’arbres et trottoirs végétalisés, jardins d’école et autres lieux de cueillette, sans oublier les composteurs.

Le plus simple est de consulter le site de l’initiative de la ville « Strasbourg ça pousse » et notamment sa carte.

Vous souhaitez participer à la végétalisation de Strasbourg ? Comme le dit le site web du dispositif, « la Ville s’engage à soutenir les habitants qui souhaitent s’investir dans la fabrique d’une ville résiliente, plus verte, plus ouverte, plus durable…« .

Si j’applaudis des deux mains la démarche « Strasbourg ça pousse  » qui est une initiative vraiment chouette, c’est très très très loin de suffire pour faire de Strasbourg une ville résiliente et plus durable… Et cela semble bien anecdotique en comparaison avec la bétonisation massive de notre ville. 🙁

 
 

Les bons plans pour manger sain et responsable

Outre la possibilité de manger les fruits (et légumes !) de vos propres récoltes en participant au jardinage de l’un des lieux présentés plus haut, différentes possibilités s’offrent à vous de manger bio et/ou local, en privilégiant au maximum les circuits courts, et d’autres initiatives vous permettent de cuisiner et/ou manger dans un esprit de solidarité.

 

Bio et Local

 
Les AMAP ou Associations Pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (la liste des AMAP à Strasbourg)

Une AMAP nait de la rencontre entre un groupe de consommateurs soucieux de manger des aliments sains, produits dans le respect de l’Homme, de la biodiversité et du rythme de la Nature, et de paysans. Ensemble, ils définissent la diversité et la quantité de denrées à produire pour la saison. Pendant la saison, et ce de manière périodique (ex. une fois par semaine), le paysan met les produits frais (ex. les fruits et légumes sont récoltés le matin même de la distribution) à disposition des partenaires, ce qui constitue leur panier. Le contenu de ce dernier dépend des produits arrivés à maturité. Il est possible, dans une certaine mesure, d’échanger les produits entre eux selon ses préférences. Contrairement à la grande distribution, les consommateurs en AMAP accordent moins d’importance à la standardisation des aliments ; tout ce qui est produit est consommé (alors que dans l’autre cas, ce peut être jusqu’à 60 % de la récolte qui reste au champ).

 

PUR etc. (http://www.pur-etc.fr/)

PUR etc. c’est déjà 4 adresses et un Truck à Strasbourg + 4 restaurants ailleurs en France. Du bio, du local, du super bon ! Tout est fait de manière artisanale par de vrais cuisiniers. Presque toujours à base de fruits et légumes, leur cuisine est à la fois simple, saine, et gourmande : plats traditionnels ou revisités, salades, encas salés et douceurs sucrées, jus frais pressés et boissons chaudes traditionnelles, sans oublier les brunchs… Si vous décidez de vous faire livrer, sachez que les bocaux sont consignés et les couverts biodégradables. Sans oublier que les déchets organiques sont compostés.

 

Le Bunker Comestible (http://bunkercomestible.com/)

Le Bunker Comestible c’est la ferme urbaine souterraine de Strasbourg ! Les 3 agriculteurs y cultivent des micropousses, des endives, des pleurottes et des shitakés. Il est possible de vous faire livrer.

 

Local sans être forcément Bio

 
Coopalim (https://coopalimstrasbourg.com/)

Coopalim c’est la coopérative alimentaire strasbourgeoise, participative et solidaire. Alternative durable à la grande distribution, c’est un Supermarché coopératif et participatif autogéré qui garantit le choix et la qualité. Il a ouvert en septembre 2018, 7 rue Kageneck à Strasbourg.

 

La Ruche qui dit oui (Esplanade, Bateliers, Koenigshoffen + 2 mini-ruches à la Robertsau et à Neudorf)

La Ruche qui dit Oui ! a pour mission de donner à tous les moyens de construire un système alimentaire juste. Une Ruche est une communauté organisée par un Responsable de Ruche qui permet à ses Membres d’acheter de bons produits fermiers directement aux agriculteurs et artisans de la région, au prix juste.

 

L’Îlot de la Meineau (http://www.lilotdelameinau.fr)

L’îlot de la Meinau : un écrin de nature en plein centre ville de Strasbourg. L’exploitation maraîchère située en plein coeur de la Meinau dispose de 10ha : 6000 m² de serres qui abritent en hiver de la mâche des salades, au printemps radis, chou rave puis tomates, concombres, aubergines, poivrons…. Au total, plus de 40 variétés de légumes sont produites directement sur place.

 
La Nouvelle Douane (http://www.lanouvelledouane.com)

La Nouvelle Douane regroupe, dans un magasin de centre-ville, 22 producteurs alsaciens qui vous apportent en bas de chez vous le meilleur de leurs fermes et exploitations. Du mardi au samedi, vous vous approvisionnez en fruits et légumes, viandes, poissons, produits laitiers, vin, pain et petits plats… Des produits frais, de saison, cultivés ou élevés localement. Comme sur un marché, vous rencontrez les producteurs, qui tiennent eux-mêmes cette boutique de 250 m².

 
Moi moche et bon (https://www.facebook.com/moimochebon/)

Jus de fruits artisanal et naturel, 100% made in Alsace, luttant contre le gaspillage en revalorisant les fruits et légumes moches.

 

Bio sans être forcément local

 
Biocoop : il y en a désormais 2 à Strasbourg, le Biocoop Quai des Halles, rue de Sebastopol, et le Biocoop Coquelicot, rue de la 1ère Armée. Outre le vrac, de nombreux fruits et légumes bio sont d’origine locale.

 

Lien Social et Solidarité

 
Les Petites Cantines de Strasbourg (https://www.facebook.com/LesPetitesCantinesStrasbourg/)

Les Petites Cantines, c’est un réseau de cantines de quartier, ouvert à tous, dont l’objectif est de développer les liens de proximité et de promouvoir l’alimentation durable. On propose aux habitants et aux salariés d’un quartier de manger ensemble. C’est la fête des voisins tous les jours ! Chaque cantine est un resto participatif. Dans cette grande cuisine ouverte sur le quartier, ce sont les habitants qui s’accueillent et cuisinent ensemble des repas simples et savoureux, comme à la maison. C’est l’occasion de se rencontrer autour des casseroles pour dynamiser les liens de proximité.

 
Food not Bombs Strasbourg (https://www.facebook.com/fnbstrasbourg/)

De la Bouffe, pas des Bombes. Comment nourrir les affamés et bâtir une communauté. Cette organisation partage gratuitement de la nourriture végétarienne pour donner à manger à celles et ceux qui ont faim. Food not Bombs est engagé depuis plus de 30 ans dans l’action contre la faim et les actions pour stopper la mondialisation, l’exploitation et la destruction de la planète.

 
Cantine Social Club (https://www.facebook.com/pg/CantineSocialClub)

Cette association a pour objet de rassembler les gens autour de la pratique de la cuisine, de servir des repas à à prix libres ouverts à toutes et à tous sans conditions, et de développer la cuisine autour d’activités sociales, solidaires et culturelles.

 
 

Les Parcs et places arborées

La situation des parcs à Strasbourg est pour le moins contrastée entre l’historique Parc de l’Orangerie et le symbolique Jardin des Deux Rives, entre la formidable richesse du Jardin botanique et la triste pauvreté du Parc de l’Étoile ou encore entre le propret Parc du Contades et le sauvage Parc de Pourtalès.

 

Les parcs de la ville

Parc de Pourtalès (Robertsau –  25 hectares)

Parc de l’Orangerie (XVIIIème siècle – Quartier de l’Orangerie – 26 hectares)

Parc de la Citadelle (1964 – Esplanade – 11 hectares)

Parc du Contades (1764 – Neustadt – 7,9 hectares)

Jardin des Deux Rives (2004 – Port du Rhin – 40 hectares dont 25 côté français et 15 côté allemand)

Parc du Heyritz (2014 – Heyritz – 8,7 hectares)

Parc de l’Étoile (2004 – Neudorf)

Parc Schulmeister ou parc de la Meinau (1807 – Meinau – 7 hectares)

Parc du Tivoli (Fin XIXème siècle – Wacken)

Parc de la Bergerie (Fin des années 1980 – Cronenbourg – 13 hectares)

Parc des Poteries (1995 – Koenigshoffen)

Parc Eugène Imbs (Montagne Verte)

Parc du Kurgarten (1920 – Neudorf)

Plaine de Jeux (Hautepierre)

 

Le Parc Naturel Urbain

Le PNU Ill Bruche a pour vocation de redonner sa place à la nature et de permettre aux habitants d’avoir un meilleur cadre de vie, il met également à l’honneur le riche patrimoine architectural des quartiers ouest de Strasbourg. Réparti sur les quartiers de Koenigshoffen, de la Montagne Verte et de l’Elsau, il a une surface totale de 450 hectares, 35 000 habitants vivent dans l’enceinte du PNU. Il propose 7 circuits à parcourir à pied ou en vélo pour découvrir son étendue et le patrimoine qui le compose.

 

Les autres parcs

Jardin botanique de l’Université de Strasbourg (1619 – Neustadt – 3,5 hectares)

Parc du Palais du Rhin

Espaces verts du Palais de la Musique et des Congrès

 

Les places (vraiment) arborées

Le moins que l’on puisse dire est qu’il n’y en a vraiment pas beaucoup à Strasbourg…

Place de la République

Place d’Austerlitz
Place des Orphelins

Vous en voyez d’autres ?

Merci encore de nous signaler toute initiative qui trouverait sa place dans cet annuaire en commentaire de cet article.

Et n’oubliez pas de participer à notre grande enquête sur le développement de la place de la nature à Strasbourg. 🙂

Vos idées pour développer la nature à Strasbourg
 

Sources : Wikipédia – Strasbourg.eu – Page partenaires du site du Ciné de Bussierre – les recommandations d’Hugo Mairelle, Arnaud Vidal et Jean-Baptiste Bohuon

Crédits Photos :

Parc de Pourtales (http://ceaac.org/wp-content/uploads/2012/01/Paolini-installation-parc-pourtales-CEAAC-strasbourg-4-1024×682.jpg)

Parc de l’Étoile et Place de la République : Jean-Christophe Anna

 

diam et, ipsum neque. velit, dapibus non id, felis libero. nec Nullam