Comment réduire nos déchets et notamment ce foutu plastique omniprésent (sacs, emballages, pailles, bouteilles en plastique…) dans nos logements, nos achats et nos loisirs ?

Et si nous passions du jetable au durable ? Et si nous troquions nos bouteilles d’eau, nos brosses à dents, nos pailles… en plastique et souvent à usage unique par leurs équivalents réutilisables à l’infini ? Et oui, dans les 5 R du Zéro Déchet, il y a Réutiliser !

Voici quelques habitudes simples à adopter pour faire du bien à la planète en évitant de contribuer aux 8 millions de tonnes de plastique qui finissent chaque année dans nos océans.

Participez vous aussi en partageant vos astuces sur Facebook, Twitter ou Instagram avec le hashtag #MonAstuceZéroDéchet ! 🙂

 
 

Les Courses

 

Le Vrac

 
Avec les boutiques comme Le Bocal ou Bee Vrac, et les réseaux Biocoop et Naturalia, le vrac est à nouveau tendance après avoir été complètement oublié pendant des décennies. Adieu emballages et sur-emballages, tous ces déchets aussi inutiles qu’évitables. Vivement le jour où même dans ces boutiques, tous les produits, sans aucune exception, ne seront plus proposés qu’en Vrac !

 

Les Sacs en tissu

 
Voilà un geste tout simple et pourtant bien trop peu adopté. Pour bannir totalement le plastique du transport de vos courses, investissons dans des sacs en tissu. Ils remplaceront utilement notre cabas et nos sacs, sans oublier les sachets des fruits et légumes, encore trop souvent en plastique. Ils sont écologiques, pratiques, réutilisables à l’infini et lavables.

 

Les bocaux

 
Lorsque nous avons pris le plis de l’achat en vrac, et que nous avons transporté nos produits grâce à nos sacs en tissu, il ne reste plus qu’à vider ces sacs dans nos jolis bocaux en verre. Dans certaines boutiques comme Le Bocal et Bee Vrac, vous pouvez même utiliser directement vos bocaux pour vous servir. Dommage que Biocoop et Naturalia ne le permettent pas. Les sacs en papier qu’ils mettent à notre disposition sont sans doute moins « toxiques » que les sachets en plastique, il n’en demeurent pas moins des déchets.

 
 

À la maison

 

Les produits d’entretien

 
Produits pour le nettoyage de nos sols et de nos sanitaires, liquide vaisselle, liquide pour la lessive et adoucissant… ils sont tous disponibles en vrac, en version bio avec des flacons mis à notre disposition pour les réutiliser. Une incroyable économie de plastique et des produits plus sain !

 

Hygiène corporelle et cosmétique

Il est vraiment temps d’oublier tous ces savons et shampoings liquides et de leur préférer leurs équivalents solides sans emballage ! D’autant plus que les premiers sont souvent emballés sous un film plastique, soit du plastique… dans du plastique !!! Vous pourrez trouver les seconds dans des boutiques de vente en vrac comme Le Bocal ou Bee Vrac à Strasbourg.

 

Pour aller plus loin, il est possible de fabriquer votre propre savon. Nos ami·e·s de Zéro Déchet Strasbourg proposent des ateliers pratiques.

 

Hygiène dentaire

 
Si le plastique n’est vraiment pas fantastique, le bambou et le métal sont des alternatives aussi durables qu’éco-responsables ! Sans oublier que dans le dentifrice solide, il n’y a pas de fluor, un produit qui contrairement à une idée reçue n’est pas si bon pour notre organisme.

 

Rasage

 
Voici une nouvelle opportunité de réduire considérablement notre consommation de plastique. Il y en a dans les manches et têtes de nos rasoirs, tout comme dans les tubes de la mousse à raser, alors qu’il est si simple d’opter pour un beau rasoir mêlant métal et bois ou bambou et une crème en pot en métal.
 

 

Les déchets alimentaires

 
Passons en mode « Root » ! C’est le 5ème des 5 R du Zéro Déchet. En Français… Compostons !

Nos déchets alimentaires (épluchures, peaux, restes de fruits et légumes) sont précieux pour nos sols dans le cycle naturel de la vie. Si vous ne souhaitez pas avoir de compost directement chez vous et que c’est compliqué avec vos voisin·e·s d’en installer un dans votre immeuble, il vous reste les composteurs présents dans l’espace public. Il y en a un certain nombre à Strasbourg. Ils sont recensés par le site Strasbourg, ça pousse !

 
 

Au restaurant et/ou dans un bar

 

L’ennemi numéro 1 ? La paille en plastique !

 
Bas les pailles ! comme dirait les membres de l’association du même nom pour réduire la quantité astronomique de pailles à usage unique jetées chaque jour (8 millions dans l’industrie du Fast Food en France et 500 millions au global aux US…).

Mais pourquoi donc, les bars, cafés et autres restaurants sont-ils toujours aussi nombreux à mettre ces petits tubes de couleur dans tous les cocktails, jus ou sirops ? Pourquoi 2 pailles pour un seul verre ? Et pourquoi, pourquoi, pourquoi certain·e·s serveurs·euses vous la glissent-ils·elles dans votre verre alors même que vous leur avez demandé expressément de ne pas en mettre ???

2 solutions simples : l’interdiction pure et simple et, en attendant, le remplacement immédiat de ces ustensiles aussi inutiles que futiles par leurs équivalents en papier, amidon de maïs, bambou ou inox. À noter que les 2 premières options n’en demeurent pas moins des déchets… Seules les pailles en bambou ou en inox sont réellement durables !

 

Le Doggy Bag

 
Voici une excellente habitude à prendre : demander un doggy bag lorsque nous ne finissons pas notre assiette au restaurant. Dans l’idéal, il faudrait même venir avec son propre contenant car malheureusement ceux utilisés par certains restaurants sont… en plastique et même lorsqu’ils sont en carton, cela n’en reste pas moins un déchet évitable, à moins que vous ne fassiez don du reste de votre assiette à un sans abri croisé en sortant du restaurant ! 😉

 
 

En déplacement / en balade

 

La Gourde

 
Les industriels sont vraiment douées pour nous vendre de l’eau en bouteille alors qu’elle coule au robinet. Et bien entendu, c’est trop compliqué d’embouteiller les eaux de source dans des bouteilles en verre avec consigne, le plastique, toujours lui, est sur-utilisé. Qu’attendons-nous pour
 

 

Le Mug

Aussi simple que la gourde, le mug est pratique, vous accompagne partout et a l’immense avantage de remplacer les gobelets en carton, souvent non recyclables comme ceux de Starbucks. En effet, vous ne le savez sans doute pas, mais une fine couche de plastique les recouvre à l’intérieur comme c’est le cas des 4 milliards de gobelets produits par la multinationale chaque année, soit 1 million d’arbres coupés… qui partent à la poubelle après que vous ayez savouré votre café…

 

Couverts en plastique et Serviettes en papier

Enfin, pour finir ces quelques pistes de consommation responsable, lorsque nous déjeunons à bord du TGV qui nous emmène à Paris (ou ailleurs), nous pouvons ici encore éviter de nombreux déchets en ayant toujours sur nous un jeu de couverts en métal et une serviette, sans oublier notre fidèle gourde ! 😉

 

Si vous avez d’autres astuces, partagez-les sur Facebook, Twitter ou Instagram avec le hashtag #MonAstuceZéroDéchet ! 🙂

Et rejoignez-nous le samedi 30 mars place d’Austerlitz entre 15h et 18h pour relever des défis Zéro Déchet, participer à des ateliers pratiques et découvrir quelques acteurs de l’optimisation des déchets.

 

Je m’inscris !

 
 

ut Aliquam id dapibus leo. risus massa ante. Sed dolor eget at