En ce mois de février, Strasbourg « réinvente la fête des Amoureux » avec « Strasbourg, mon amour ». À peine les illuminations de Noël retirées, ce sont des coeurs par milliers qui décorent depuis quelques jours déjà la capitale alsacienne.

Nous en profitons pour célébrer ce mois-ci non pas un seul modèle d’amour, souvent promu comme le modèle idéal, mais tous les amours ou plutôt l’Amour que nous portons à toutes les citoyennes et citoyens de notre belle ville.

Notre ambition est de questionner le « MIEUX VIVRE ENSEMBLE ». C’est donc autour de ce grand enjeu que nous articulerons nos actions du mois : la 3ème Grande Opération de notre Jeu Urbain Citoyen (en préparation) qui aura sans doute lieu le dimanche 24 février 2019, nos défis sur les médias sociaux (à la toute fin de cette article), nos articles, notre enquête en ligne (plus bas) et… quelques surprises ! 🙂

 

 

Nous sommes toutes et tous Strasbourgeois·e·s !

 
Nous comptons sur vous pour nous aider ! Exercice o combien difficile et risqué que cette liste à la Prévert que vous allez découvrir ci-dessous tant il est impossible bien entendu d’être exhaustifs·ives. Nous avons listé ci-dessous différentes typologies de populations pour que chaque Strasbourgeois·e se reconnaisse dans un maximum de catégories. Loin de nous l’idée de vous faire rentrer dans des cases, notre ambition est ici plutôt de mettre en exergue les innombrables signes distinctifs, facteurs d’enrichissement interpersonnel, qui sont autant de potentiels points communs. Nous vous serions très reconnaissant·e·s de nous indiquer toute catégorie absolument essentielle à vos yeux (ou totalement anecdotique) que nous aurions pu malencontreusement oublier. Nous les rajouterons au fur et à mesure. Ainsi, cette liste sera le résultat d’une co-construction citoyenne ! 🙂

 

De naissance ou d’Adoption,

à la peau noire ou blanche, « café au lait », au teint clair ou Mat, avec ou sans tâches de rousseur,

aux cheveux roux, bruns, noirs, blOnds ou chauves,

aux yeux verts, bleUs, marrons ou violets, bridés ou non,

Étrangers·èRes ou Français·e·s, Alsacien·ne·s ou Originaires de Vieille France,

mIgrant·e·s ou non,

habitant·e·s de la Cité de l’Ill ou du centre-ville, du Neuhof ou de Neudorf, de l’Elsau ou de la Krutenau,

aveC ou sans toit,

Femmes, Hommes, Intersexué·e·s,

homosexuel·le·s, hétérosexuel·Le·s, bisexuel·le·s, transexuel·le·s, transgenres,

célibataires ou en coUple, marié·e·s ou pacsé·e·s ou ensemble sans contrat,

bébés, enfantS, adolescent·e·s, adultes,

jeunes ou vIeux·ieilles,

filles, fils, sœurs, frères, cousin·e·s, nièces, neveux, filleul·e·s, mères, pères, tantes,Oncles, marraines, parrains, grands-mères, grands-pères, grands-tantes, grands-oncles, arrières grands-mères, arrières grands-pères, …

Juifs·ves, Musulman·es, Chrétien·ne·s, Hindouiste·s, Bouddhiste·s, ANimistes, Soufistes, Taoïstes, Confucianistes… Croyant·e·s ou Athé·e·s,

avec un emploi ou sans emploi, sararié·e·s ou non, ouvriers·ières, technicien·ne·s, agent·e·s de Maîtrise, assimilé·e·s cadres, cadres, patrons, freelances, micro ou macro entrepreneurs·euses, agriculteurs·trices, intermittent·e·s du spectacle, artisan·e·s, professions libérales,

avec ou sans handicap, malades ou en bonne santé,

avec ou sans pieRcing, tatoué·e·s ou non,

obèses, fort·E·s, minces ou maigres,

petit·e·S ou grand·e·s,

vegan·e·s, végétalien·ne·s, végétarien·ne·s, flexitarien·ne·s, Pescetarien·ne·s ou carnassiers·ières, anti-spécistes ou spécistes,

fans ou admirateurs·trices de Madona ou de Lady Gaga, des Stones ou des BeaTles, de Prince ou de Michael Jackson, d’Aretha Franklin ou de Tina Turner, de Johnny Hallyday ou de Charles Aznavour, d’Édith Piaf ou de Barbara, de Rap ou de Classique, de Jazz ou de Rock, de Punk ou de Techno, de danse classique ou de Zumba, de Tango ou de Capoeira, de Sissi ou d’Angélique, de Star Wars ou de Star Trek, de Marilyn Monroe ou d’Audrey Hepburn, de Clint Eastwood ou de John Wayne, de Cate Blanchett ou de Kate Winslet, de Charlot ou de Buster Keaton, de Julia Roberts ou de Nicole Kidman, de Robert De Niro ou d’Al Pacino, de Belmondo ou de Delon, de Catherine Deneuve ou de Fanny Ardant, des Inconnus ou des Nuls, de Sex and the City ou de Friends, de Raymond Devos ou de Guy Bedos, de Florence Foresti ou de Blanche Gardin, de Martina Navratilova ou de Chris Evert, de Raphaël Nadal ou de Roger Federer, de Tyson ou d’Ali, de Football ou de Rugby, de Picasso ou de Dali, de Monet ou de Manet, de Banksy ou de JR, de Batman ou de Superman, de Spiderman ou d’Iron Man, de Mandela ou de Gandhi, de Rosa Parcs ou de Mère Theresa, de Soeur Emmanuelle ou de l’Abbé Pierre, de Blanche Neige ou de la Reine des Neige, d’Harry Potter ou du Seigneur des Anneaux, de Tintin ou d’Asterix, de Margot Motin ou de Penelope Bagieu, de Charlie Hebdo ou du Canard enchaîné, du Monde ou du Figaro, de Manga ou de Comics, de Victor Hugo ou d’Émile Zola, de Steve Jobs ou de Bill Gates, de Mac ou de PC, de l’IPhone ou de Samsung (et même de Blackberry), de Leonard de Vinci ou d’Einstein, des Pokemons ou des Warhammers, de Barbie ou de G.I. Joe, de Playmobil ou de Lego, du Monopoly ou de La Bonne Paie, du Uno ou du Dobble, …

À vous… nous vous invitons à compléter cette liste en nous indiquant de nouvelles catégories en commentaires ! 😉

Nous sommes toutes et tous Strasbourgeois·e·s !

 
 

Changeons de regard !

 
Sortons donc des oppositions binaires, acceptons nos différences et célébrons-les comme un trésor d’une richesse inestimable !

Changeons de regard en nous concentrant sur ce qui nous ressemble/rassemble chez/avec l’autre. Inspirons-nous de de cette formidable vidéo de la télévision danoise TV 2 qui en a inspiré de nombreuses autres :

 

Êtes-vous vraiment sûr·e·s de connaitre vos origines, toutes vos origines ? 

 
 

Notre enquête du mois

 
Après avoir recueilli vos idées pour développer la place de la nature en ville en décembre et compilé vos propositions pour réduire la pollution visuelle (publicitaire et lumineuse) le mois dernier, nous vous invitons à partager vos témoignages personnels en lien avec la question du Mieux vivre ensemble à Strasbourg.

Racontez-nous une anecdote ou une histoire que vous avez vécue (ou qui concerne quelqu’un de votre entourage).

Deux possibilités s’offrent à vous :

  1. une expérience de discrimination, le reflet d’un manque de tolérance,

ou, au contraire…

2. une expérience de tolérance, de bienveillance, où les différences ont été transcendées.

Et bien entendu, nous comptons sur vous pour partager également vos propositions et idées concrètes pour favoriser l’acceptation de l’autre, dans son unicité.

 

Mon Témoignage et/ou mes idées !

 

« The eyes of a child » est une vidéo de l’Association Noémi qui veut changer le regard de la société sur le polyhandicap. Sa mission ? Améliorer l’accompagnement des personnes polyhandicapées. L’association souhaite que nous portions un regard confiant sur le potentiel de ces personnes, empreint d’optimisme, soucieux de leur dignité tout en leur apportant du bonheur et de la joie.

 
 

Nos défis sur les médias sociaux

Du 12 au 28 février 2019, nous vous invitons également à partager vos photos pour célébrer le mieux vivre ensemble à Strasbourg sur les différents médias sociaux avec le hashtag #VivreEnsembleStrasbourg 🙂

C’est à nous/vous de jouer… GO !

 
 

Crédit Photo principale : Projet « 7 milliards d’autres » de Yann Arthus-Bertrand (http://www.7billionothers.org/fr)

 

risus eleifend dolor elit. Praesent leo. pulvinar quis sem, Aenean